Puisque voici l’aurore

Dans le « journal » d’Annie Cohen intitulé « Puisque voici l’aurore », l’autrice nous livre ses états d’âmes et ses souffrances intérieures. Elle aime FB. Elle aime Lola, sa chienne fidèle. Elle aime peindre à l’encre de Chine. Elle aime créer des univers avec des mots bien choisis… Mais, la maladie et son lot de médicaments la font… Poursuivre la lecture de Puisque voici l’aurore