Le business des droits TV du foot

 

Le livre de Pierre Maes, « Le business des Droits TV du foot », propose une « enquête sur une bulle explosive ». 

Pierre Maes, consultant dans le secteur des droits TV sportifs, a pour mission d’aider les vendeurs et les acheteurs de ces droits.

Après une carrière au sein du groupe Canal +, il analyse l’évolution des droits du foot des années 60 à nos jours.

Comment le marché des droits TV fonctionne-t-il?

Qui bénéficie de cette évolution lucrative ?

Comment les offres des ayants droits peuvent-elles être toujours plus évolutives ?

Le livre se compose de différentes parties très documentées.

L’auteur définit les droits de retransmission, tant localement qu’internationalement.

On découvre les législations en vigueur en France, en Belgique, en Angleterre, aux Etats-Unis…

La complexité du business des droits du foot est aussi due au fait que les règles varient selon les compétitions et les pays.

Si l’on s’en réfère à la partie « Un peu d’histoire », tout semblait plus simple lorsque seules les chaînes publiques retransmettaient les compétitions.

La création de chaîne à péage avec cryptage et décodeur, dans les années 90, et notamment le développement du groupe Canal Plus ainsi que l’arrivée de la télévision numérique en France, a vu l’acquisition des droits tv se complexifier.

Les spectateurs voulaient de l’inédit et étaient prêts à payer pour !

Au cours de la décennie suivante, les premières difficultés se font néanmoins sentir.

L’accès au câble et la démocratisation d’internet multiplient les retransmission de championnats nationaux et internationaux.

Les téléspectateurs flirtent parfois avec l’illégalité…

Jusqu’à quel point sont-ils prêts à aller pour ne pas louper un match ?

Les faillites de certaines chaînes et d’hommes d’affaires reconnus démontrent qu’un tournant s’est opéré dans les années 2010.

Désormais, il faut apprendre à combiner téléphonie, internet et télévision pour être viable !

Aujourd’hui, il faut s’interroger sur la qualité des programmes retransmis.

Est-ce vraiment le contenu sportif qui est valorisé ?

Est-ce les produits dérivés engendrés par telle ou telle équipe qui conditionnent une retransmission de match?

Les intermédiaires se font de plus en plus nombreux…

« Soft power », « networking » et « streaming » sont de nouveaux mots clés à analyser. 

Qui des « GAFAA », de « Netflix » ou d’autres « OTT » gagneront l’avancée technologique en matière sportive ? 

A force de multiplier les propositions décentes ou non, le consommateur, « pirate » ou « pigeon », risquerait de quitter le terrain…

Une réflexion sur la société de consommation et les risques toujours grandissants d’une quête de pouvoir.

A quand une suite sur le « business des droits tv du foot » féminin ?

@ Noé On The Road

Pierre Maes, Le business des droits tv du foot, FYP, 20E.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.