Libération de Paris

Paris célèbre le 73ème anniversaire de sa Libération.

 

Plusieurs commémorations auront lieu à cette occasion sur le parvis de l’Hôtel de Ville ainsi que dans le 7ème et le 14ème arrondissement.

 

Jeudi 24 août 2017

Une plaque sera dévoilée à la mémoire de José Baron Carreno, Espagnol Républicain, entré en Résistance contre l’Occupation, décédé le 19 août 1944.

Une cérémonie d’hommage aux Républicains Espagnols de la Colonne Dronne aura également lieu.

 

Vendredi 25 août 2017

Un dépôt de gerbe aura lieu à l’Hôtel de Ville.

Une cérémonie militaire en hommage à la 2ème DB, devant la statue du Général Leclerc, se déroulera en milieu d’après-midi.

La journée s’achèvera par une prise d’armes et un « In Memoriam » aux combattants de la Libération.

Un concert-mémoire succédera à l’hommage.

 

A cette occasion, gros plan sur un livre-témoignage.

Lucien Levillain raconte, documents et photographies à l’appui, son parcours de résistant.

Lucien Levillain, jeune homme de 18 ans à peine, passe ses journées à réparer des voitures dans un garage du Calvados. Né à Trouville-sur-Mer, il est las de voir sa ville natale occupée par les « Boches ». Tandis que l’envahisseur Nazi se fait de plus en plus présent, Lucien décide d’agir pour chasser l’occupant.

« J’ai 18 ans et je perds mon temps. Puis, tout à coup, c’est l’éclaircie. Mes propos, sous le manteau, contre ce joug, font qu’en avril ou mai 1942, je ne sais plus à quelques jours près, mon camarade de communale Lucien Lemariey me fait confiance, et me propose d’adhérer à son mouvement de Résistance, en me précisant bien les aboutissants, en cas d’arrestation. » (p.31).

De fil en aiguille, les actes de Résistance s’organisent peu à peu…Des liens se tissent dans toute la Normandie. Entre distribution de tracts ou encore sabotages de voitures, il faut être le plus discret possible. Mais les traîtres guettent sournoisement ceux qui veulent résister. Le réseau « Jean-Marie Buckmaster » est peu à peu démantelé. Ses membres sont arrêtés, torturés ou envoyés en camp KZ (abréviation allemande de Konzentrationslager).

« Nous avons payé un lourd tribut: sur 31 arrestations fermes, 12 fusillés, 8 décédés en KZ, 11 survivants »(p.43).

Un livre passionnant qui démontre que la grande Histoire se construit souvent grâce au courage et à l’inconscience de la Jeunesse !

@Noé On The Road

 

Lucien Levillain De Trouville-sur-Mer à Buchenwald Itinéraire d’un déporté résistant, 2014, 26E.

www.corlet-editions.fr

Crédits photo sur la couverture:

-Buchenwald, Allemagne, 16 avril 1945, Colonel Parke O.Yingst, United Statesn Holocaust Memorial Museum et Patricia A. Yingst.

-Détail de la veste de déporté portée par Lucien Levillain au camp de Schönebeck-sur-Elbe.

Pour plus d’informations sur Lucien Levillain, une interview:

http://www.ouest-france.fr/normandie/trouville-sur-mer-14360/lucien-levillain-de-trouville-buchenwald-3148827

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.